©2019 by Parents. Proudly created with Wix.com

PARENTS

Soyez les bienvenu·e·s!

L'APE représente tous les parents d'élèves auprès des instances scolaires, appuie des actions de solidarité au profit des élèves et soutien des initiatives culturelles et sportives dans le cadre du Collège Sainte-Croix.
Le présent blog informe les parents sur les activités de l'association et la vie du collège.

Participez!

 
 
 

CONTACT

Une question? Une suggestion? Une critique?
N'hésitez pas à nous contacter!
Vous trouverez plus d'information à propos de l'APE

sur le site du Collège Sainte-Croix 

APE - Association des parents d'élèves

℅ Collège Sainte-Croix

Rue Antoine-de-Saint-Exupéry 4

1700 Fribourg, Suisse

 
Rechercher
  • APE-CSC

Votre enfant est majeur? Le collège vous oublie!

À leur entrée au collège, nos enfants sont le plus souvent mineurs. Au moment du baccalauréat, ils sont majeurs. Les quatre années passées au collège les auront conduit par l’étude à un titre de maturité fédérale et par la loi à la majorité civile. Celle-ci les rend seuls responsables face aux instances scolaires. Comme parents, vous n'avez plus voix au chapitre!

Photo Lisa Morgenthaler

Le passage du statut de mineur à celui de majeur le jour de leur 18ème anniversaire n’est pas sans incidence pour la relation entre le collège, l’élève et ses parents. En effet, comme parents d’un élève mineur, vous êtes responsable de votre enfant face aux autorités scolaires et au collège. Les courriers vous sont adressés et vous êtes régulièrement en contact avec le collège pour traiter des résultats scolaires, de la gestion des absences, du choix des options ou des problèmes de discipline. Il s’agit d’une relation triangulaire. Mais le jour où votre enfant devient majeur, comme parents, vous sortez de l’équation: les affaires scolaires de votre enfant sont traitées de manière bilatérale, entre lui et le collège. Toute la correspondance lui sera adressée directement. Le collège ne pourra plus contacter directement les parents, pas même si l’élève fait face à des difficultés scolaires ou paraît être en situation de détresse à l'école. C’est désormais aux élèves d’informer leurs parents. Il reste à ceux-ci l’obligation d’entretien qui les force à financer les études de leurs enfants jusqu’à leur 25ème anniversaire. L’expérience montre que si nos enfants oublient parfois d’informer leurs parents de leurs (mauvais) résultats scolaires, de la date du concert de fin d’année ou des conditions de participation à la grève du climat, ils manquent rarement de leur transmettre les bulletins de versement qu’ils reçoivent.

Soyons clairs, pour la plupart des élèves, cette situation ne pose aucun problème: Tout se passe bien pour eux dans leur relation avec le collège ainsi qu’avec leurs parents. Au plus peut-on observer chez ces derniers une légère frustration à voir leur enfant s’émanciper ainsi. Reste que dans un petit nombre de situations, cela ne permet pas de réagir de manière opportune pour régler en temps utile les problèmes rencontrés. Ceux-ci peuvent alors s’aggraver au point de nuire à l’élève d’abord, mais aussi à l’entourage familiale et scolaire.

Le nouveau Règlement de l’enseignement secondaire supérieur (RESS) en préparation – voir ci-dessous – doit permettre d’apporter une solution à ce problème. Les parents des élèves seront informés des résultats scolaires de leur enfant, qu’il soit majeur ou mineur. Le Collège pourra également se mettre en contact avec les parents, s’il le juge nécessaire, pour traiter de difficultés rencontrées par leur enfant. Il restera cependant à l’élève majeur la possibilité de s’opposer à toute communication entre le collège et ses parents. Il lui suffira de signifier son opposition par écrit à la direction du collège. Celle-ci notifiera aux parents la décision de leur enfant et cessera alors tout échange avec ceux-ci.

Cette solution respecte la majorité civile de nos enfants tout en les amenant à se responsabiliser face aux autorités scolaires et au Collège. Elle permet surtout de rétablir une relation triangulaire entre élève, parents et collège si une situation particulière l'exige, pour s'accorder sur une solution à un problème particulier, pour le bénéfice de chacun.

L’APE du Collège Sainte-Croix soutient cette proposition.

_________________________________________________________________________


La nouvelle Loi sur l’enseignent secondaire supérieur (LESS) du 11 décembre 2018 entrera en vigueur le 1er août 2019. Celle-ci définit les orientations de l’école et fixe le fonctionnement général de la formation, notamment des buts de l’enseignement et de l’organisation des établissements scolaires.

Le Règlement de l’enseignement secondaire supérieur (RESS) précise les dispositions d’application et de détail de la loi, telles que les effectifs par classe ou la promotion du bilinguisme. Le nouveau règlement est en préparation. Une consultation officielle sera lancée à l’automne. Il entrera en vigueur à la rentrée scolaire 2020.

Des tables rondes sont présentement organisées par la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport (DICS) sous la Direction du Conseiller d’Etat Siggen. Elles réunissent les autorités scolaires, l’association des recteurs, les associations et syndicats d’enseignants et les associations de parents d’élèves.

L’APE du Collège Sainte-Croix y participe activement.




60 vues